Je suis … face à des inconnus

Suite aux terribles attentats de Paris en janvier 2015 et d’ailleurs, mais surtout aux innombrables débats lus ça et là notamment sur les réseaux sociaux, je me suis conforté dans l’idée qu’aujourd’hui Facebook et autre Twitter offrent une redoutable vitrine à tout un chacun. Débats, coups de gueule, coups de sang; tout y passe. Je n’ai jamais eu envie de participer à tout ça. Au lieu de débattre par claviers interposés, je me suis réveillé le lendemain de ces tragiques évènements avec la ferme intention de partir à la rencontre des gens. Armé de mon seul appareil photo et avec comme simple but de faire tomber les préjugés et les amalgames.
Concrètement, je rencontre des gens de tous âges, de tout milieu social et de tous horizons qui acceptent de se faire tirer le portrait en pleine rue et qui osent se mettre en danger, face au regard d’inconnus. S’ils le souhaitent, ils peuvent me raconter tout ou une partie de leur histoire. Ou ne rien dire. Après cela je contacterai au minimum 5 personnes « neutres »: « Quelle est votre 1ère impression sur la personne prise en photo? » « Quels sont les sentiments qui montent en vous lorsque vous croisez ce type de personne dans la rue » » « Qu’imaginez-vous qu’elle fasse dans la vie? », etc.
Et enfin, je mets en mots et en image nos rencontres. Toujours dans la bienveillance, le respect de mon modèle et sans jamais lui porter atteinte.
Pensez-vous qu’en 2017, nous jugeons encore une personne sur sa coupe de cheveux, sur son apparence ou sa couleur de peau? Modestement, j’ai souhaité rencontrer des gens et en faire réfléchir d’autres.

%d blogueurs aiment cette page :